Avec des employeurs de choix, ça bouge dans la Réserve!

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

CLICK HERE TO ACCESS THE ENGLISH VERSION 
 

10 avril 2019 - Brigadier-général Jennie Carignan, commandant de la 2e Division du Canada et de la Force opérationnelle interarmées (Est)

Il y a quelques jours, j’ai eu le privilège de participer à la cérémonie de remise des prix provinciaux du Conseil de liaison des Forces canadiennes (CLFC). Le but de l’activité était de reconnaitre les PME, institutions et compagnies qui emploient des réservistes. Cet évènement m’a permis de constater la générosité et l’appui concret de plusieurs employeurs à l’endroit de nos réservistes. 65 de ces employeurs avaient été nominés par un de nos militaires.  


Dans leurs nominations, les réservistes mentionnaient plusieurs éléments : la reconnaissance de leur formation et de leur expérience militaire par leurs employeurs ; la flexibilité de leurs employeurs dans l’allocation de temps pour aller en mission ou en exercice, parfois avec un court préavis ; le maintien des avantages sociaux pendant les absences ; et finalement, la reconnaissance au sein de l’organisation de leur contribution à la défense des intérêts du Canada. Même dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre, ces employeurs ont fait le choix – parfois déchirant - de permettre à nos réservistes de servir notre nation et de défendre ses intérêts. Il s’agit là d’une grande générosité qu’il est important de souligner.


Des réservistes  du 34e Groupe-brigade, lors de l'Opération LENTUS, en 2017. (Photo : Cpl Myki Poirier-Joyal – Imagerie Saint-Jean )

Les réservistes ont ceci de particulier qu’ils œuvrent simultanément dans deux sphères d’activités professionnelles ; ils ont un pied dans le monde militaire et l’autre dans leurs organisations civiles. Cette coexistence est d’ailleurs une richesse en soi dans la mesure où elle permet le partage fluide de meilleures pratiques et une pluralité d’approches, de perspectives, de mentalités et de philosophies de travail.

Ces PME, institutions et compagnies ont su brillamment tirer parti des atouts de nos militaires qui travaillent au sein de leurs organisations. Ces employeurs ont reconnu et mis à profit la plus-value de notre entraînement et de notre culture empreinte de rigueur, de discipline et de leadership. 

Par ailleurs, rappelons que la Réserve occupe une place importante au sein de l’Armée canadienne. Compte tenu du succès obtenu dans les tâches opérationnelles qui lui ont été confiées, la Réserve deviendra dans un avenir rapproché le fer de lance de l’Armée lors d’opérations domestiques telles que les inondations, feux de forêt, etc. Il est également important de noter que la contribution de la 2e Division du Canada à l’opération PRESENCE au Sénégal sera entièrement composée de nos réservistes et qu’un peloton de réservistes sera déployé dans le cadre de l’opération REASSURANCE en Lettonie dès janvier 2020.

Pour répondre à ces exigences, nous avons besoin d’une réserve solide et efficace, avec des effectifs pleinement comblés de soldats en forme et bien entraînés. Je suis heureuse de confirmer que nos efforts ont porté fruit et que le recrutement de nos réservistes va bon train. Dans le but de poursuivre le succès actuel, nous évaluons la possibilité d’élargir notre présence au sein de la province en vue de soutenir une croissance. Ceci nous permettra également de nous rapprocher de bassins de population importants. Ce plan d’expansion verra le jour dans les prochains mois.

Soyons clairs : l’atteinte des multiples objectifs confiés à l’Armée est tributaire de l’opérationnalisation de la réserve et de son implication aux premières loges de toutes nos opérations, tant domestiques qu’expéditionnaires. La contribution accrue de la réserve est un élément clé qui renforce l’Armée canadienne et c’est dans cet esprit que je considère que l’appui des employeurs de nos réservistes est une composante déterminante et essentielle à notre succès collectif.  

Bref, ça bouge dans la réserve !

Vous aimeriez lire Servir dans son intégralité ? Cliquez sur ce lien pour accéder à la version PDF.



Top employers make a big impact in the Reserve 

Brigadier-General Jennie Carignan, commander 2nd Canadian Division and Joint Task Force (East)

A few days ago, I had the privilege of participating in the provincial awards ceremony of the Canadian Forces Liaison Council (CFLC). The purpose of this activity was to recognize small or medium-sized enterprises, institutions and companies that employ Reservists. This event allowed me to notice the generosity and concrete support that a number of employers show our Reservists. 65 employers had been nominated by one of our members. 


In their nominations, Reservists often mentioned several things: that their employers had recognized their military training and experience; that they were flexible in allocating time for them to go on missions or on exercises, sometimes on short notice; that they continued their benefits during absences; and finally, that they recognized, within the organization, the contributions Reservists make to the defence of Canada’s interests. Even in times of labour shortage, these employers have made the sometimes difficult choice to allow our Reservists to serve our nation and defend its interests. This demonstrates great generosity and it is worthwhile to highlight it.  


Reservists from the 34 Canadian Brigade Group during Operation LENTUS in 2017. (Photo : Cpl Myki Poirier-Joyal – Imagerie Saint-Jean )

Reservists are unique in that they work simultaneously in two spheres of professional activity: they have one foot in the military world and the other in their civilian organizations. The way that Reservists straddle both worlds is a major asset in and of itself, as it facilitates the sharing of best practices and a plurality of approaches, perspectives, attitudes and working philosophies.
These small or medium-sized enterprises, institutions and companies have successfully leveraged the strengths of our military personnel working within their organizations. The employers have recognized and capitalized on the added value of our training and our culture of rigour, discipline and leadership. 

In addition, it should be noted that the Reserve plays an important role in the Canadian Army. Given the Reserve’s success in the operational tasks assigned to it, the Reserve will, in the near future, spearhead the Army’s efforts during domestic operations such as floods, forest fires, etc. It is also important to note that the 2nd Canadian Division’s contribution to Operation PRESENCE in Senegal will be made up entirely of our Reservists and that a platoon of Reservists will be deployed as part of Operation REASSURANCE in Latvia starting in January 2020.

To meet those requirements, we need a strong and effective Reserve, with a fully staffed, fit and well-trained force. I am pleased to confirm that our efforts have been successful and that Reservist recruitment is well underway. In order to build on the current success, we are evaluating the possibility of expanding our presence within the province to sustain growth. That will also give us the opportunity to connect with large population pools. This expansion plan will be implemented in the coming months.

Let us be clear: achieving the multiple objectives that have been entrusted to the Army depends upon the operationalization of the Reserve and its involvement in the front lines of all our operations, both domestic and expeditionary. The increased contribution of the Reserve is a key element that strengthens the Canadian Army, and it is in that spirit that I consider the support of our Reservists’ employers to be a critical and essential component of our collective success. 

In short, there is a lot going on in the Reserve!