Un moment en l’honneur des femmes militaires

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

27 mars 2019 - Yves Bélanger, Servir

Le lundi 18 mars, aux Garnison Saint-Jean et Montréal, une centaine de membres de l’Équipe de la Défense, militaires et civils, ont accepté l’invitation de l’Équipe D+ lancée dans le cadre de la Journée internationale des femmes. Peu avant l’heure du dîner, ils se sont rassemblés dans les gymnases pour entendre un témoignage rappelant l’apport des femmes au sein des Forces armées canadiennes (FAC) et profiter d’une séance de yoga.


Photo : Claude Tourville

À la Garnison Saint-Jean, c’est devant une trentaine de personnes que le major Nathalie Desbiens, présidente du comité des Femmes de l’Équipe D+, a débuté l’activité en rappelant que les femmes sont un atout majeur pour les FAC. « Elles apportent une couleur différente à ce qui fut par le passé et elle amènent une nouvelle façon de voir et de penser les choses. » Elle a terminé en remerciant les participants. « Vous portez une voix à la contribution des femmes. Nous avons d’ailleurs quelques hommes présents aujourd’hui et cela est très apprécié. » Une courte vidéo résumant l’évolution de la place des femmes au sein des FAC a ensuite été présentée.

Le major Emmanuelle Dompierre, aumônier principal à la Garnison Saint-Jean, a livré par la suite son témoignage. Elle a fait part de son expérience dans un milieu et un métier autrefois réservés aux hommes et raconté comment elle a réussi à y faire sa place.

Elle a également abordé le sujet de la conciliation travail/famille. « Je me suis un jour demandé si les vies de militaire et de mère de famille étaient conciliables, d’autant plus que mon mari est également militaire. » Le temps lui a toutefois prouvé qu’il était possible de vivre les deux. « J’ai appris qu’il ne faut  jamais baisser les bras, même quand c’est plus difficile de les lever. »



À Montréal

À la Garnison Montréal, près de 70 personnes ont pris part à l’activité à laquelle le colonel Stéphane Boucher, commandant du Groupe de soutien de la 2e Division du Canada, a donné le coup d’envoi. C’est le major Ève Rioux, juge avocat adjoint, qui a offert un témoignage personnel sur son parcours dans les FAC en tant que femme. La séance de yoga qui a suivi était animée par Véronique Prud’homme, alors qu’à Saint-Jean, elle était donnée par Line Paquin. 

Vous aimeriez faire votre part pour la condition féminine ?
L’Équipe D+ est formées d’employés militaires et civils qui oeuvrent bénévolement pour répondre aux préoccupations des membres de l’Équipe de la Défense et améliorer la qualité de vie au travail.

Les femmes, les minorités visibles, les personnes LGBTQ+, les peuples autochtones, les personnes handicapées et celles de religions et spiritualités variées sont les groupes représentés par l’Équipe D+. N’hésitez pas à vous joindre à eux !

Information : SvcPersEquipeD@intern.mil.ca.

Pour lire des article sur la place des femmes au sein des Forces armées canadiennes :
- Les femmes ont leur place au sein des FAC (14 mars 2019)
- Un défi après l'autre : le parcours du brigadier-général Jennie Carignan (27 février 2019)
- L'ONU, les conflits armés et les femmes (27 février 2019)