Les Patriotes terminent en deuxième position

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

14 mars 2019 - Yves Bélanger, Servir

Malgré le fait qu’elles ont livré d’excellentes performances, les équipes féminine et masculine des Patriotes se sont toutes deux inclinées en finale lors du Championnat régional de volleyball des Forces armées canadiennes qui a eu lieu à la fin du mois de février à la 3e Escadre Bagotville. ​


Les capitaines Patrick Clément (entraîneur) et Jerrica Cull, le sous-lieutenant Émily Mailhot-Lefebvre, le sergent Marie-Andrée Paquet (repêchée à Valcartier), les caporaux Ana Popa, Suzie Landreville, Natalia Torres et Jia Xin Li, le lieutenant de vaisseau Milena Johnson et le caporal Frédérique Goulet.
Photo : Cplc Steeve Picard – Imagerie Bagotville



Le capitaine Patrick Clément, de l’Unité régionale de soutien aux cadets (Est), était présent au championnat, à la fois comme membre de l’équipe masculine de volleyball des Patriotes, mais également à titre d’entraîneur de l’équipe féminine de la région de Montréal. Il affirme que les deux équipes ne se sont pas laissées faire facilement et ont livré des bonnes batailles contre leurs adversaires, les Lions de Valcartier (hommes) et le Nationals d’Ottawa (femmes). « Nos deux équipes étaient franchement prêtes et sont allées au-delà de leurs capacités. »

Chez les filles

Le match final s’est terminé au 3e set par la marque de 24-26 en faveur du Nationals. « J’étais vraiment fiers des filles qui ont tout donné. Elles n’y ont pas laissé leur peau facilement. » Il soutient que ce qui a joué en défaveur des Patriotes est le fait qu’elles ont manqué de belles opportunités d’attaques. « Au niveau défensif, notre équipe est excellente, mais il nous reste à travailler l’aspect offensif. »

Chez les hommes

Du côté des hommes, les Patriotes ont perdu 26 à 24 contre les Lions de Valcartier lors du 4e set. « Cette année, nous avions une équipe de très bon calibre avec des joueurs d’expérience. Toutefois, la jeunesse de l’équipe adverse a eu le dessus sur nous. »

Il poursuit en mentionnant que le fait de disputer deux matchs au cours de la même journée a aussi été un facteur important de cette défaite. « Nos adversaires n’ont eu qu’un seul match à joueur. Ils étaient donc au maximum de leurs capacités. »