De petits mots et de grandes valeurs

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

27 février 2019 - Capitaine Lan Tran*, École de langues des Forces canadiennes – Détachement Saint-Jean​

Le 14 février 2019, le personnel de la Division  étrangère a organisé une petite fête pour les étudiants étrangers du Programme d’instruction et de coopération militaires (PICM) afin de célébrer la Saint-Valentin. Après les cours, nous nous sommes réunis dans la salle commune qui était décorée pour l’occasion : des cœurs suspendus au plafond, des nappes roses, des gâteaux roses, des bonbons en forme de cœur… Tout évoquait une ambiance très romantique.

Très tôt dans la journée, les phrases « Je t’aime » écrites en différentes langues ont été affichées sur la porte de la classe de Madame Cindy. Dans les autres classes, les étudiants ont également reçu des chocolats. 


Une photo qui vaut mille mots ! (Photo : courtoisie)


De plus, nous avons écrit des petits messages d’amour ou d’amitié en français sur un cœur rose en papier. Ces beaux messages accrochés au mur ont créé une magnifique mosaïque internationale. Cette activité était très significative. Tout d’abord, les militaires étrangers ont pu exprimer leurs sentiments, leur amour envers les professeurs, leurs collègues, leur amoureux(euse), leur conjoint(e)… Ça les a aidés à passer à travers la nostalgie puisqu’ils sont présentement loin de leur famille. C’était donc des émotions spéciales que le personnel du PICM a offert aux étudiants étrangers. Cet événement a aussi créé un environnement favorable pour l’apprentissage du français langue seconde. Les étudiants ont trouvé les mots magiques pour envoyer des messages originaux à autrui ; c’était une occasion pour qu’ils puissent perfectionner leur production écrite. Durant cette activité, exprimer l’amour en français est devenu une histoire d’amour avec la langue française. Plus les étudiants avaient cette passion, plus les capacités langagières étaient perfectionnées.

Étant une étudiante vietnamienne, j’étais vraiment émue de tous ces petits gestes. Au fond de mon cœur, je n’oublierai jamais mon séjour à la Garnison Saint-Jean.

*Le Capt Tran est originaire du Vietnam. Elle a rédigé cet article au nom des étudiants du Programme d’instruction et de coopération militaires du Détachement Saint-Jean de l’ÉLFC.