Un hommage rendu aux pionniers

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

13 février 2019 - Yves Bélanger, Servir

Chaque année, à l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, l’Équipe Diversité + rappelle à la communauté militaire que depuis plus de 300 ans, les générations successives de Québécois des communautés noires ont fait profiter le Québec de leur savoir-faire, de leurs talents et de leurs visions dans toutes les sphères d’activités. Le journal Servir a rencontré trois militaires noirs de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes qui se sont confiés sur la façon dont ils ont été accueillis au sein des Forces armées canadiennes (FAC) et comment ils ont fait leur chemin au sein de l’organisation.​


L’adjudant Kathleen Nkyeri est commandant adjoint de peloton à l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC), le caporal-chef Vladimir Raphaël est instructeur à l’ELRFC tout comme le sergent Rony Délice.
Photos : courtoisie


Mettre les gens à l’aise

C’est en 1995 que le caporal-chef Vladimir Raphaël, instructeur, s’est enrôlé. Il mentionne ne jamais s’être senti différent de ses frères d’arme en raison de la couleur de sa peau. « Oui, il y avait quelquefois des petits commentaires à mes débuts, mais rien de si flagrant. Moi, je me suis rendu compte que souvent c’est par malaise que les gens ont des paroles ou des gestes déplacés. C’est pourquoi je m’arrange toujours pour mettre les gens à l’aise dès le début. »

Né au Québec de parents haïtiens, le Cplc Raphaël est conscient que le fait qu’il se soit toujours senti bien accepté, tant dans la société civile que dans la communauté militaire, repose sur le travail qui a été effectué par ses prédécesseurs. « Il y a des gens qui ont travaillé fort pour qu’on en arrive là et je leur en suis reconnaissant. Maintenant, c’est à nous de poursuivre le travail. »

Les bénéfices d’Op HONOUR

Pour sa part, le sergent Rony Délice, également instructeur, note que la mise en place de l’Opération HONOUR, lancée officiellement en 2015, a grandement aidé à mettre de côté les préjugés et propos racistes. « C’est beaucoup plus facile pour nous maintenant. »

Il ajoute toutefois que la situation a toujours été plus facile au Québec que dans certaines provinces où les personnes noires sont peu nombreuses. « J’avoue avoir trouvé cela un peu plus difficile lorsque j’ai été transféré au Nouveau-Brunswick. » 

Oublier sa couleur

Née d’un père africain et d’une mère québécoise et ayant vécu son enfance à Montréal, l’adjudant Kathleen Nkyeri, commandant adjoint de peloton, ne s’est jamais sentie à part en raison de sa couleur. « Même que des fois, j’oublie que je n’ai pas la peau blanche ! », lance-t-elle en riant.

En 1996, elle a quitté le cégep pour se joindre aux FAC, ce qui représentait un défi intéressant pour elle. Encore là, elle soutient que son intégration a été très facile. « Oui, des fois j’ai eu droit à des petites remarques qui, sans être méchantes, peuvent être un peu déplacées de la part de collègues. Mais ce n’était rien d’important. Moi, ma place, je l’ai faite facilement et j’ai eu des belles opportunités qui m’ont permis de gravir rapidement les échelons. »

Elle termine en expliquant que pour elle, célébrer le Mois de l’histoire des Noirs est une façon de rendre hommage à ceux qui l’ont précédée au sein des FAC et qui n’ont pas toujours eu la reconnaissance qu’ils auraient dû avoir. « Je trouve important de rappeler ce qu’ils ont fait pour notre pays. »

L’Équipe Diversité + 
L’Équipe D+ est formées d’employés militaires et civils qui oeuvrent bénévolement pour répondre aux préoccupations des membres de l’Équipe de la Défense et améliorer la qualité de vie au travail. 

Les minorités visibles, les femmes, les personnes LGBTQ+, les Autochtones, les personnes handicapées et celles de religions et spiritualités variées sont les groupes représentés par l’Équipe D+. 

Pour plus d’information ou vous joindre au comité D+ écrire à SvcPersEquipeD@intern.mil.ca.

Vous vous intéressez à l'École de leadership et de recrues des Forces canadiennes ? Voici des articles publiés au cours des derniers mois :
- La Musique de l'ELRFC (30 janvier 2019)
- Une journée autochtone à l'École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (12 décembre 2018)
- Atteindre l'excellence de la profession des armes (7 novembre 2018)