La diversité de l’ELRFC réunie en un uniforme

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

13 février 2019 - Caporal-chef Vladimir Raphaël, instructeur, ELRFC

À l’occasion du Mois de l’histoire des Noirs, l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC) a tenu à souligner la contribution des Afro-Canadiens aux Forces armées canadiennes et à rappeler que la diversité caractérise son personnel. 


À l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes (ELRFC), on compte plusieurs instructeurs afro-canadiens, de différentes ethnies. Certains sont d’origine haïtienne, jamaïcaine, congolaise, camerounaise et quelques autres. Ils portent tous le même uniforme, mais appartiennent à différents corps de métier : blindé, infanterie, génie de combat, artillerie, télécommunication, logistique, approvisionnement, police militaire. À la Garnison Saint-Jean, d’autres militaires afro-canadiens œuvrent aux cuisines, aux ressources humaines militaires ou à l’aumônerie par exemple. 

Le 1er février, des membres afro-canadiens de l’École de leadership et de recrues des Forces canadiennes ont pris la pose dans la rotonde de la Garnison Saint-Jean afin de rappeler que la diversité est une source de richesse pour l’institution. De gauche à droite, à l’avant : Adjum Claude Bélisle, Maj John Kim, Maj Frédéric Jean, Maj Michelle Noël, Maj Sacha Amede, Adjuc Alain Oligny, Lcol Guillaume Tremblay, Capt Ousmane Traore, Capt Raphaël Liboneye, Capt Serge Niankoury et Capt Jeanmarc Ranaivomanana et Adjum Bélisle. À l’arrière : Cplc Wendell Noel, M2 Paul Dionne, Cplc Joseph Nicolas, Cplc Vladimir Raphaël, Adj Kathleen Nkyeri, Sgt Rony Délice, Cpl Sylvio Lozin et Bdrc Edgerd Depas. (Photo : Christian Jacques)

L’histoire nous rappelle les différents rôles que les militaires Noirs ont tenus pour le développement du Canada. Un moment à retenir est l'arrivée du premier Africain, Mathieu Da Costa, il y a de cela 400 ans. Depuis, les Noirs ont continué à s'établir au Canada et à contribuer à l’expansion du pays. À chaque occasion qui s'est présentée, les Afro-Canadiens se sont toujours portés volontaires pour le service militaire et ont persisté, même lorsqu'on ne voulait pas d'eux.
Qu'ils soient nés au Canada ou qu'ils aient été de nouveaux arrivants, les Afro-Canadiens ont toujours appuyé le Canada et travaillé dans la même direction que celle adoptée par leur pays. Ils ont toujours été des défenseurs de leur nation, assurant à tous les citoyens de pouvoir profiter des libertés dont ils jouissent aujourd'hui. 

De nos jours, les Canadiens de race noire poursuivent l’effort des pionniers qui ont ouvert la voie. Ils portent l’uniforme avec fierté, participent aux réalisations des Forces armées canadiennes et acceptent de donner leur vie pour la paix. Les efforts de notre pays en Afghanistan ont eu un coût élevé, un prix que les soldats noirs ont également payé. Des hommes courageux comme le caporal Ainsworth Dyer et le soldat Mark Anthony Graham comptent parmi les 158 membres des Forces armées canadiennes qui ont perdu la vie en Afghanistan depuis 2002.