À 30 mètres sous la glace

 
Le journal de la communauté militaire - Garnison Saint-Jean et région de Montréal Contactez-nous    Format PDF

13 février 2019 - Yves Bélanger, Servir

Du 8 au 10 février, la Réserve navale de la Marine royale canadienne (MRC) a tenu un exercice annuel national de plongée à la carrière Flintkote, à Thetford Mines. Vingt-deux réservistes exerçant le métier de plongeur d’inspection portuaire, dont quelques-uns du Navire canadien de sa Majesté (NCSM) Donnacona, y étaient.

La carrière Flintkot, d’une profondeur de 76 mètres, est un site reconnu par les amateurs de plongée sous-marine pour la transparence et la couleur turquoise de son eau. Le lieutenant de vaisseau François Marquette, officier des affaires publiques au NCSM Donnacona, explique que les militaires ont dû plonger sous la glace à une profondeur de 30 mètres. « Ce type de plongée est difficile en raison des conditions climatiques extérieures, de la température de l’eau, des conditions de glace ainsi que de la faiblesse de la luminosité sous-marine. » 


L’exercice de plongée a eu lieu à la carrière Flintkote, à Thetford Mines. (Photo : courtoisie)


Le Ltv Marquette rappelle que ces types d’exercice sont importants puisque les plongeurs d’inspection portuaire de la Réserve navale sont des éléments essentiels des Divisions de la Réserve navale partout au pays. « Ils peuvent venir en aide aux autorités civiles sur demande, comme lors des inondations survenues au printemps 2017 au Québec. »

Il termine en mentionnant que les plongeurs d’inspection portuaire doivent être capables d’effectuer une multitude de tâches dans toutes sortes de conditions, dont celles de mener des inspections sous-marines d’installations portuaires et de participer aux opérations de lutte contre les mines. « Ils doivent aussi être en mesure d’effectuer des opérations de recherche et de récupération sous-marines, d’identifier les munitions, de neutraliser les dispositifs de sabotage antinavire et sous-marin ainsi que d’assister les autorités civiles. »