Rendez-vous au CRFMP

Rendez-vous au CRFMP

FOTOLIA

Nous vous présentons Natasha Degready

Natasha est l’une de nos responsables des programmes, et elle est au CRFMP depuis huit ans. Elle dirige tous les programmes de formation en langue seconde de l’Agence.

Nom : Natasha Degready
Poste : Responsable de soutien francophone

Natasha Degready
 
Décrivez-nous votre rôle au CRFMP et les programmes auxquels vous participez.
Je suis responsable des programmes au sein de l’équipe de l’intégration et du soutien, ce qui me donne l’occasion de travailler dans bien des domaines. Notre équipe gère les programmes qui visent à éduquer, à soutenir et à habiliter nos familles militaires.

Je suis le lien en matière de FLS (formation en langue seconde) pour nos familles militaires, je donne des renseignements sur les différentes options et ressources offertes dans notre collectivité pour ceux qui veulent apprendre le français ou l’anglais ou encore l’améliorer.

Je suis à la fois fille et conjointe de militaire, alors je comprends ce qu’est le mode de vie militaire et quelles sont ses difficultés. 

Depuis combien de temps travaillez-vous pour le CRFMP?
Je suis au CRFMP depuis 8 ans. J’ai commencé à la section des déploiements et j’y ai travaillé près de 5 ans avant de passer à mon rôle lié à la FLS à la section de l’intégration et du soutien.

Dites-nous quel est votre bagage (expérience, éducation, etc.)
Je suis à la fois fille et conjointe de militaire, alors je comprends ce qu’est le mode de vie militaire et quelles sont ses difficultés. J’ai vécu dix affectations, et je me suis retrouvée en Allemagne, au Québec, au Nouveau Brunswick et en Ontario à maintes reprises.

Je suis la maman de Kieran, mon garçon de 1 an.

Avant d’œuvrer dans ce domaine, j’ai travaillé dans la vente de bijoux et de vêtements (si vous avez besoin de savoir quoi que ce soit concernant les diamants, je peux vous aider là aussi!).

Je suis diplômée du programme de travail social du Collège Algonquin, et je suis habilité à animer des programmes comme : Dimensions de la personnalité, le Cercle des filles, En route vers la préparation mentale, Gestion des incidents critiques, pour ne nommer que ceux-là.

J’ai travaillé :
  • avec des préadolescents et des adolescents comme superviseur et responsable des programmes d’un centre jeunesse militaire;
  • comme bibliothécaire à un autre CRFM (il y a des lustres);
  • en tant que responsable des programmes relatifs aux déploiements et aux services aux familles des militaires en déploiement;
  • en tant que responsable de l’intégration et du soutien offrant des programmes et des services de développement personnel, d’éducation et de loisirs aux familles militaires.

À quoi les gens peuvent-ils s’attendre la première fois où ils vous rencontrent?
À un sourire et à une personne ouverte et disposée à les écouter et à les aider à composer avec le mode de vie militaire du mieux que je peux.

Quel est votre aspect préféré de votre travail pour le CRFMP?
J’aime le fait de travailler au sein d’une organisation où chacun se soucie tellement du bien-être des familles avec qui l’on travaille. J’aime voir les familles s’engager au sein de notre collectivité militaire; renforcer leur autonomie en établissant un contact avec nous, mais aussi entre elles; établir des liens et créer leur propre système de soutien – se constituant ainsi une famille loin de chez eux.

Quelle est votre plus grande réalisation ou quel est votre plus grand moment de fierté relativement à votre travail pour le CRFMP?
Il y en a eu plusieurs au fil des ans, mais je dois dire que l’une de mes réalisations a été de vaincre ma crainte de parler en public. J’ai été poussée en dehors de ma zone de confort dès le premier jour et depuis, j’ai donné plusieurs briefings, ateliers et programmes réussis. Chaque jour, je suis fière de voir à quel point nos familles des FC sont autonomes et résilientes.

D’où venez-vous et qu’est-ce qui vous a attirée à Petawawa? Depuis combien de temps vivez-vous ici?
En tant que fille de soldat qui est née dans une famille militaire dont le style de vie était nomade, je n’ai pas vraiment de ville d’appartenance. Je suis née à Lahr (Allemagne), je suis venue ici dans le cadre d’une affectation et j’ai épousé mon propre soldat. J’habite ici depuis 12 ans, et c’est l’endroit où je suis restée le plus longtemps.

Quel conseil donneriez-vous aux familles qui s’acclimatent à Petawawa? 
N’ayez pas peur d’aller vers les autres et de demander de l’aide ou d’établir des liens autour de vous. Dites bonjour à vos voisins. Participez à la vie communautaire! Il y a une telle richesse de connaissances, d’expérience, de soutien, de cœurs généreux et de mains secourables dans cette collectivité. Affairez vous à bâtir votre réseau de soutien, créez des liens qui dureront pour la vie.

Quel aspect aimez-vous le plus dans le fait d’habiter dans la région? Qu’est-ce que vous aimez le plus de l’hiver? Et de l’été?
La nature qui nous entoure, les rapides, les pistes, les plages et tout particulièrement les couleurs qui apparaissent en octobre. L’automne est magnifique à Petawawa!

Laissez-nous encore quelques paroles de sagesse. Quelle est votre citation préférée?
Lorsque vous regardez un champ de pissenlits, vous pouvez y voir des centaines de mauvaises herbes ou des milliers de fleurs pour faire des vœux.