FAQs

FAQs

Thinkstock

Foire aux questions : Processus de consultation des familles des militaires

Pourquoi devrais-je donner de la rétroaction au Processus de consultation des familles des militaires?
Les Forces armées canadiennes ont vraiment besoin de vos commentaires pour mieux comprendre les questions qui touchent le plus les familles des militaires et être en mesure de prendre des décisions rapides et de manière résolue. En nous fournissant votre rétroaction, vous pouvez aider à façonner les programmes et les services destinés aux familles des militaires de sorte que nous puissions continuer de mettre l’accent sur les familles dans tout ce que nous faisons au sein des Services aux familles des militaires. 

Comment puis-je fournir mes commentaires au Processus de consultation des familles des militaires?
Notre objectif est de rendre accessible le plus possible le processus de rétroaction pour toutes les familles, quel que soit l’endroit où elles se trouvent (et peu importe leur situation), à un moment et selon un format qui leur conviennent. Par conséquent, les familles pourront exprimer leur opinion tous les jours 24 heures sur 24, soit par téléphone, courriel, courrier ordinaire et dans les médias sociaux. Nous organiserons également quatre fois par année des séances de rétroaction virtuelles à des dates précises (téléconférences et vidéoconférences), portant sur des questions touchant le mode de vie militaire.

Quand puis-je transmettre ma rétroaction au Processus de consultation des familles des militaires? 
Vous pouvez transmettre votre rétroaction en tout temps, jour et nuit. Afin d’obtenir la liste de façons à communiquer avec nous, cliquez ici.

Qu’advient-il de la rétroaction que je fournis au Processus de consultation des familles des militaires?
Nous tenons compte de tous les commentaires, qu’ils soient communiqués par courriel, dans les médias sociaux, au téléphone ou en personne. Tous les commentaires sont importants. Voici ce qu’il advient de vos commentaires :
  • Les commentaires reçus sont compilés et résumés tout en conservant l’anonymat et la confidentialité des familles, tout en conservant autant que possible les mots et l’intention des membres des familles.
  • L’équipe de rétroaction du Processus de consultation des familles des militaires, un petit groupe de personnes ayant une expérience directe du mode de vie militaire, prend connaissance des commentaires. Cette équipe est composée de familles de militaires et de membres actifs qui collectivement possèdent 65 années d’expérience militaire et 78 ans comme membres de la famille d'un militaire, ayant reçu 13 affectations partout au Canada. 
  • Les commentaires sont alors classés selon des recommandations et thèmes principaux puis dirigés vers les partenaires, intervenants et dirigeants militaires appropriés (p. ex. : le chef du personnel militaire, les directeurs généraux des centres de ressources pour les familles des militaires, les associations ou groupes pour les familles, le directeur général – Services de santé, etc.) pour les informer de la situation et partager avec eux la perspective des familles sur diverses questions. 
  • Les commentaires ainsi que les mesures qui en découlent sont communiqués aux familles au moyen des médias sociaux, des sites Web et du courriel.
À quelle fréquence puis-je fournir des commentaires et une rétroaction, et comment faites-vous pour les filtrer? 
Nous sommes heureux de recevoir vos commentaires et votre rétroaction, en tout temps, jour et nuit par courriel, téléphone et les médias sociaux. Afin d’obtenir la liste de façons à communiquer avec nous, cliquez ici.

Une fois résumés, les commentaires seront acheminés aux dirigeants, autorités et partenaires appropriés tout en assurant l’anonymat et la confidentialité des familles. Toutefois, tout sera fait pour éviter de « filtrer » les messages à cette étape pour que la voix authentique des familles soit entendue directement par les dirigeants militaires et leurs partenaires. 

Quel niveau d’expérience possèdent les personnes qui traitent et analysent les données?
Le directeur, ainsi que l’équipe des cadres supérieurs des Services aux familles des militaires sont chargés de définir l’orientation et les priorités des Services aux familles des militaires. Les employés sont engagés en raison de leur expertise dans différents domaines et de leur capacité de contribuer positivement au mieux-être des familles des militaires, conformément à notre énoncé de mission. Nous visons à recruter le personnel le plus qualifié qui soit pour remplir notre mandat, et le fait d’être issu d’une famille de militaire est considéré comme un atout, mais ne constitue pas un préalable à l’embauche. 

Exiger qu’une personne soit issue d’une famille de militaire en tant que condition d’emploi serait discriminatoire tout comme on ne pourrait pas établir comme préalable, par exemple, qu’une personne soit un parent pour travailler dans un hôpital pour enfants ou dans une garderie.  

Le directeur des Services aux familles des militaires est entièrement responsable du Processus de consultation des familles des militaires, à la demande du commandant du Commandement du personnel militaire. L’équipe de rétroaction des familles est bien représentée de par sa composition et offre de nombreuses perspectives. Elle compte plusieurs années d’expérience dans de multiples domaines. Dans le contexte du forum #MaVoix, les réponses des membres de l’équipe représentent la voix collective des familles des militaires au nom de l’ensemble des Services aux familles des militaires. 

Comment les commentaires sont-ils acheminés aux dirigeants militaires? 
Après avoir été réunis (pour assurer la confidentialité des participants), les commentaires font l’objet d’un examen par l’équipe de rétroaction (qui, collectivement, possède 78 années d’expérience au sein de la famille d’un militaire). 

Les commentaires sont ensuite regroupés en recommandations et thèmes principaux et transmis aux personnes appropriées : partenaires, intervenants et dirigeants militaires (p. ex. le directeur des Services aux familles des militaires, le chef du commandement du personnel militaire, les directeurs généraux des centres de ressources pour les familles des militaires, les groupes ou associations pour les familles, le directeur général – Services de santé, etc.) qui peuvent mieux apprécier les perspectives des familles sur diverses questions.    

Comment répondez-vous aux préoccupations des familles une fois qu’elles ont été résumées?
Après avoir résumé les commentaires, nous les faisons parvenir aux partenaires, dirigeants et autorités appropriés. On informera ensuite les familles des commentaires reçus ainsi que des mesures prises par les partenaires, dirigeants et autorités par l’entremise des médias sociaux, des sites Web ou par courriel.

Est-ce que ce mécanisme remplace le processus de règlement des griefs auquel ont droit les membres des Forces armées canadiennes? 
Non, tout officier ou militaire du rang qui a été lésé par une décision, acte ou omission dans l’administration des affaires des Forces armées canadiennes pour laquelle/lequel aucune autre procédure de règlement n’est prévue dans la Loi sur la défense nationale a le droit de déposer un grief.
 
Est-ce que ce mécanisme est un complément au Bureau de l’ombudsman? 
Oui, le Bureau de l’ombudsman des Forces armées canadiennes fait enquête sur les plaintes et agit comme tierce partie neutre relativement aux questions ayant trait au ministère de la Défense nationale et aux Forces armées canadiennes. Indépendant de la chaîne de commandement et des gestionnaires, l’ombudsman relève directement du ministre de la Défense nationale.

Le Processus de consultation des familles des militaires n’est-il pas simplement un « département des plaintes »?
Le Processus de consultation des familles des militaires vise à recueillir des commentaires auprès d’une grande variété de familles de militaires relativement à tous les sujets se rapportant à la vie militaire. Certains des commentaires seront des critiques, mais la critique est un aspect important de l’amélioration de la conception des programmes et des services aux familles des militaires.

Nous serons cependant très heureux d’entendre les histoires de succès; le Processus encouragera les participants à signaler les irritants et à proposer des solutions pour résoudre les problèmes.

Les résultats souhaités du Processus de consultation se veulent positifs : permettre aux familles de formuler des commentaires sur les programmes et services qui leur sont destinés, mettre en lien les familles avec les intervenants appropriés, d’offrir une plateforme qui permet aux familles d’interagir parmi eux-mêmes et transmettre aux familles les résultats des mesures prises.

Comment a-t-il évolué le processus de consultations des familles des militaires du Conseil national pour les familles des militaires?
À l'origine, le Conseil national pour les familles des militaires (CNFM) avait été mis sur pied pour représenter les familles des militaires et pour appuyer le Conseil consultatif pour les familles des militaires qui le précède. Au fil du temps, il devint toutefois apparent que de représenter l'ensemble des familles des militaires fût une charge trop lourde pour un si petit groupe de bénévoles, et que des défis systémiques les empêchaient de capter et de véhiculer la voix collective de façon efficace.

En octobre 2014, lors de l’événement « Renforcer la résilience » à Cornwall, nous avons présenté le Processus de consultation des familles des militaires, qui compte des membres ayant participé au Conseil national pour les familles des militaires. 

La démarche du Processus de consultation des familles des militaires se veut une démarche consultative auprès des familles qui fournira une source continue de renseignements et de référence pour les experts sur les questions internes dans l’ensemble des Forces armées canadiennes.

La démarche offrira une perspective des familles des militaires pour façonner les politiques, les avantages et l’administration des programmes qui touchent les familles des militaires.

Le Processus de consultation des familles des militaires se veut une réponse aux rapports de l’Ombudsman des Forces armées canadiennes et du chef – Service d’examen publiés à l’automne 2013. Les deux rapports indiquaient que les Forces armées canadiennes devaient écouter davantage les familles des militaires et communiquer plus efficacement avec elles.

La démarche du Processus de consultation des familles des militaires sera surtout virtuelle, mais au besoin, il sera possible de réunir les familles en personne. Toutes les occasions de communiquer avec les familles, que ce soit individuellement ou en groupe, s’inscrivent dans le cadre de cette démarche. 

Nous inviterons les familles des militaires à participer à la démarche du Processus de consultation des familles des militaires au moyen de la Ligne d’information pour les familles en composant le 1-800-866-4546, en communiquant par courriel à mavoix@connexionfac.ca ou à myvoice@cafconnection.ca, ou encore par la page Facebook.