Conseils et stratégies d’adaptation

Les stratégies suivantes sont des stratégies à court terme. Nous vous recommandons de consulter votre médecin pour avoir accès à un plus vaste éventail de services.
 
Général Sommeil et cauchemars
  • Établissez de petits objectifs. Si cela signifie que tout ce que vous pouvez faire aujourd’hui est de prendre une douche, alors qu’il en soit ainsi.
  • Fixez vos rendez-vous pour réduire le stress au minimum.
  • Apprenez des stratégies qui pourront vous aider avec des symptômes comme l’anxiété dans une foule, la colère et les troubles de la mémoire. Croyez-le ou non, il y a des façons de s’adapter!
  • Gérez les attentes et soyez réaliste. Le rétablissement peut être long.
  • Identifiez des personnes qui peuvent vous soutenir. Souvent, les personnes se rétablissent mieux si elles ont du soutien.
  • Communiquez avec votre famille et vos amis. Il est probable qu’ils sachent que quelque chose ne va pas et qu’ils souhaitent savoir comment ils peuvent vous soutenir.
  • Réduisez au minimum votre consommation de caféine et d’alcool.
  • Essayez de ne pas faire de sieste pendant la journée.
  • N’utilisez pas un appareil dont l’écran émet une luminosité une heure avant le coucher (téléphone intelligent, ordinateur portable, etc.).
  • Essayez d’éviter les sujets qui pourraient déclencher des symptômes avant le coucher (certaines émissions de télévision, certaines lectures, des conversations intenses).
  • Faites régulièrement de l’exercice.
  • Pratiquez des exercices de relaxation.
Foules Pertes de mémoire
  • Déterminez s’il y a un moment moins occupé pour faire une activité.
  • Communiquez votre plan (combien de temps passerons-nous là-bas, où pouvons-nous nous retrouver si nous nous perdons, etc.) afin de réduire au minimum les situations imprévues.
  • Discutez d’un compromis... (J’aimerais vraiment aller à ce concert... Y a-t-il un endroit plus intime? Pouvons-nous arriver 5 minutes après le début du spectacle afin que tout le monde soit assis? Vais-je y aller seul?)
  • Utilisez des aide-mémoire, comme des listes, des notes autocollantes, des alarmes pendant la journée, votre iPod, etc.
  • Soyez réalistes par rapport à vos attentes.
  • Faites de courtes listes de choses à faire.
  • Établissez une routine et gardez-la.
  • Reposez-vous suffisamment.
     
Manque d’intimité Excès de colère
  • Obtenez l’aide extérieure d’un conseiller.
  • Envisagez de devoir trouver de nouvelles façons de créer l’intimité.
  • Faites quelque chose que vous aimiez faire ensemble auparavant lorsque vous vous êtes rencontrés. ** Discutez-en ensemble avant et assurez-vous que vous vous sentez à l’aise de le faire. Permettez qu’il y ait des modifications.
  • Trouvez une façon de rire ensemble.
  • Convenez de consacrer une heure ensemble (faire une marche, parler d’un livre, se rendre à un café) pendant laquelle il vous est INTERDIT de parler, de mentionner, de blâmer, ou de faire des charades en référence à la BSO ou aux problèmes qui y sont liés.
  • Repoussez la conversation ou la dispute à plus tard, mais ne l’évitez pas.
  • Essayez de rester calme en utilisant des techniques d’enracinement.
  • Demandez qu’on vous laisse de l’espace.
  • Soyez responsable de vos actes.
  • Protégez les autres et partez, s’il le faut.
  • Essayez de reconnaître les indicateurs que vous commencez à vous agiter avant d’entrer dans un excès de colère (changement lié à la respiration, tension, etc.).
Communiquez avec votre coordonnateur local du SSBSO pour obtenir des ressources et découvrir les programmes les plus utiles dans votre région.