Renseignements sur les BSO pour les membres de la famille

Soutenir une personne aux prises avec une blessure de stress opérationnel (BSO) peut avoir une incidence sur toute la famille. Les effets d’une BSO peuvent varier en intensité et évoluer rapidement. Ces effets peuvent être difficiles à gérer et ils se manifestent souvent sans avertissement. Mais chaque personne change au cours de sa vie, et il en va de même pour les BSO. À un certain moment, grâce au soutien que vous recevrez, aux outils qui seront à votre portée et aux stratégies qui vous seront proposées, vous et l’être qui vous est cher retrouverez une nouvelle normalité positive et saine. Votre coordonnateur du SSBSO peut vous aider à apprendre certaines de ces stratégies et à les perfectionner.

Tout comme il existe de nombreux types de blessures de stress opérationnel, de nombreux symptômes leur sont associés. Quelques comportements que vous pouvez observer chez votre proche sont les suivants : 
  • l’isolement et le repli sur soi; 
  • la consommation excessive d’alcool ou de substances;
  • la scrutation des pièces et des bâtiments; 
  • l’irritabilité persistante et la promptitude à se mettre en colère; 
  • la mauvaise hygiène; 
  • les problèmes de sommeil (c.-à-d : les cauchemars, ne pas dormir la nuit, ne pas pouvoir dormir dans son lit ou dormir beaucoup); 
  • les troubles de la mémoire; 
  • les changements sur le plan de l’intimité.
La gestion des symptômes peut amener la famille à se sentir coupée de la famille élargie et des amis. Cette dernière peut alors se sentir isolée et seule.

Au fil du temps, les membres de la famille peuvent commencer à ressentir certains des symptômes liés aux BSO tels que l’anxiété et l’inertie. La famille peut éviter de participer à des activités auxquelles elle prenait plaisir auparavant.
  
« Je pensais que le TSPT était quelque chose qui se produirait immédiatement au retour d’une absence. Ce à quoi je ne m’attendais pas, c’est le temps qui passe et les petits changements qui s’accumulent lentement. Il ne s’est pas rendu compte que la famille marchait sur la pointe des pieds dans la maison pendant des années avant qu’elle ne commence à s’effondrer. Nous n’avions aucune idée de ce qui se passait et, à ce moment-là, j’avais annulé tellement de projets avec des amis que ceux-ci n’appelaient plus. Je ne savais pas comment l’expliquer, alors j’ai gardé le tout pour moi. » 
~ Pair familiale au SSBSO