poppy

Juanita Bartsch – mère du caporal Cole D. Bartsch

iStock

Témoignage – Le récit de Juanita

Je m'appelle Juanita Bartsch; j’ai perdu mon fils bien-aimé en juillet 2007. Cole est décédé au champ d’honneur alors qu’il était déployé en Afghanistan dans le cadre d’une mission des Forces canadiennes. Jamais je n’arrêterai d’aimer ou de penser à mon fils. J’avais besoin de parler à quelqu’un qui comprendrait ma peine et ce que je vivais. L’impact est pour toute la vie. La souffrance sera toujours présente; la perte de Cole a laissé un grand vide dans notre famille, qui ne s'effacera jamais. Je vais toujours me rappeler du premier appel que j’ai reçu d’une mère du programme ESPOIR. J’ai réalisé que je n’étais pas seule dans ma souffrance et que je voulais aider ceux dans la même situation; cet appel m’a littéralement sauvé la vie. Ma paire m’a aidé à surmonter mon deuil; elle m'a téléphoné chaque semaine pour s'assurer que je sortais du lit. Elle m’écoutait, ne me jugeait pas et ne me mettait pas de pression. Elle me téléphonait et me faisait savoir qu’elle était là.
 
Je suis choyée d’avoir eu le programme ESPOIR dans ma vie, donc en retour, j'ai décidé de redonner et de devenir une paire aidante pour aider les familles qui ont perdu un être cher. Entrer en contact avec cette grande famille m'a fait réaliser que nous pouvons survivre à la perte d’un enfant. La vie continue. Ce ne sera pas toujours ainsi, il y aura des moments où vous aurez l’impression que la perte remonte à hier. Pourtant c'est ainsi, et il est difficile de poursuivre son chemin sans la présence de cette personne dans votre vie, particulièrement un enfant. Mais si vous gardez en mémoire les bons moments que vous avez vécus ensemble, ils seront la motivation pour vous faire sortir du lit et, peut-être même, pour retrouver le sourire. La douleur est toujours présente, mais jour après jour, elle commence à s’estomper. Merci aux bénévoles du programme ESPOIR de m'avoir téléphoné et aidée.
 
Juanita Bartsch – mère du caporal Cole D. Bartsch