poppy field

Christina Walker – épouse du colonel Carl Walker

iStock

Témoignage – Le récit de Christina

Mon mari et moi avons toujours imaginé vieillir ensemble, mais notre rêve s’est écroulé en une seule journée, celle où il m'a annoncé qu’il était malade, tellement malade qu’il ne lui restait que trois mois à vivre. Même en sachant que cette période serait très courte, je n’étais pas préparée à ce que serait ma vie sans lui. 
 
J’étais dans le brouillard.

J’avais beaucoup de difficulté à traiter l’information. Bien qu’en apparence j’étais normale et que je pouvais interagir avec les gens, à l’intérieur j’étais en plein déni.
 
Je ne me souviens pas vraiment d’avoir accepté qu’un pair du programme ESPOIR me téléphone, mais je suis tellement contente qu’elle l’ait fait. J’ai été en mesure de parler à quelqu’un qui savait exactement ce que je ressentais et qui était capable de partager avec moi des stratégies sur comment y faire face.
 
Ma paire du programme ESPOIR m'a permis de « baisser ma garde », puisque j’exprimais toujours avec précaution mes sentiments avec les membres de ma famille, car je pensais que je devais être forte pour eux, qu’ils pouvaient compter sur moi.
 
Ma paire du programme ESPOIR était incroyable, me suivant dans les étapes de mon deuil, m’indiquant que mes gestes ou mes émotions étaient normaux pour quelqu’un en deuil. 
 
Elle m’a montré que j'avais la force de poursuivre ma vie et que je pouvais le faire comme elle l’avait fait aussi. Elle m’a aidée à revoir ma façon de penser et à transformer mes pensées en pensées positives, et à apprendre à regarder vers l’avenir.  Elle m’a appris  que j'avais le contrôle de mes pensées et le pouvoir de les changer.
 
Je sais que je ne suis pas la même personne que j’étais avant le décès de mon mari. J’ai changé. J’ai dû apprendre à m'ajuster à ma nouvelle vie sans mon mari. 
Lorsque je suis devenue assez forte, ma paire du programme ESPOIR m'a demandé si je souhaitais devenir bénévole et aider les autres comme elle l'avait fait pour moi. J’ai accepté de suivre la formation et déciderais par la suite si j’étais vraiment prête à me joindre au programme ESPOIR.
 
Pendant la formation, j'ai réalisé que beaucoup d’autres personnes avaient perdu un être cher et combien le programme ESPOIR les avaient grandement aidées à vivre les étapes du deuil.
 
C’est un privilège d'avoir l’occasion de soutenir les autres grâce à ce programme, de cheminer à leur côté pendant leur deuil comme ma paire du programme ESPOIR l’a fait avec moi.
 
Christina Walker – épouse du colonel Carl Walker