Programme ESPOIR
istock

Faire face aux anniversaires de décès et à toutes les dates importantes

Le deuil peut être sournois et les émotions sont imprévisibles, alors préparez-vous à les vivre. Il est normal de revivre sa peine à tout moment, mais surtout à l’occasion d’anniversaires, de fêtes et d’autres moments spéciaux. Qu’il s’agisse de la première, de la cinquième ou de la quinzième année depuis votre perte, les réactions aux anniversaires peuvent être fortes puisque votre vie a été modifiée de façon permanente ce jour-là. Il n’y a aucune honte à le reconnaître. L’essentiel, c’est d’avoir un plan. Certaines personnes célèbrent fidèlement l’anniversaire de la mort de leur être cher par des festivités, non seulement pour lui rendre hommage, mais aussi pour célébrer sa vie. Bien qu’il n’existe pas de prescription universelle pour les décès, la liste suivante vous offre des idées pour vous apporter une certaine paix en ces occasions.
  1. Apportez des fleurs à leur dernier lieu de repos, ou à tout autre endroit où vous allez pour vous souvenir de votre être cher.
  2. Certaines personnes dédient un banc avec une inscription dans leur lieu préféré ou dans un parc local.
  3. Si la personne dont vous vous souvenez aimait le théâtre, la musique ou la comédie, faites un don pour avoir un siège de théâtre en son nom. Renseignez-vous auprès de votre théâtre local.
  4. Transformez vos photos numériques en album photo; un magasin de développement de photos local peut vous aider.
  5. Achetez un pendentif commémoratif (ou un autre bijou) pour contenir les cendres de l’être cher. Un médaillon gravé est aussi une belle façon de tenir quelqu’un près de votre cœur, en tout temps. Renseignez-vous auprès de votre salon funéraire local ou trouvez des artisans en ligne.
  6. Donnez quelques-uns des biens de votre être cher à un refuge ou à un autre organisme de bienfaisance.
  7. Faites un don de charité en son nom à une cause qui vous tient à cœur.
  8. Organisez un repas-partage. Utilisez les aliments préférés de votre être cher et demandez aux gens d’apporter un plat qu’il aimait. Jouez sa musique préférée. Célébrer sa vie et ses réalisations entourées de ses objets préférés.
  9. Commencez une nouvelle tradition, lors de fêtes religieuses ou non religieuses, en incluant son plat préféré dans la célébration; un ornement personnalisé; sa musique préférée; ajoutez sa couleur préférée aux lumières des fêtes; incorporez sa boisson préférée dans le repas.
  10. Visitez un endroit où vous vous sentez près de votre être cher; faites une promenade paisible vers un endroit préféré.
  11. Faites le voyage dont vous rêviez ou visitez un endroit qu’il a aimé.
  12. Prenez soin de vous et offrez-vous un massage, une manucure, une pédicure ou une expérience Spa complète.
  13. Rassemblez-vous avec des amis, visitez une galerie d’art, allez au cinéma ou faites un petit tour en voiture dans une campagne paisible.
  14. Faites une activité que vous avez toujours voulu essayer.
  15. Préparez la collation ou le plat préféré de votre être cher et installez-vous confortablement pour regarder son film fétiche.
  16. Créez un CD de musique ou une liste de lecture avec ses chansons préférées.
  17. Faites quelque chose qui lui aurait plu.
  18. Plantez un arbre ou un arbuste en son nom.
  19. Établissez une bourse d’études ou une bourse d’entretien en son nom; sa mémoire se perpétuera en aidant les autres.
  20. Créez un mémorial en ligne : invitez vos amis et votre famille à partager photos et histoires. Votre propre hommage annuel peut être aussi simple que d’utiliser sa photo plutôt que la vôtre comme photo de profil Facebook pendant 24 heures.
  21. Construisez un monument commémoratif ou une boîte-cadre contenant des portraits, des objets personnels et des objets qui vous rappellent l’être cher.
Les décès peuvent être très difficiles et très émouvants. Il est normal de ressentir un large éventail d’émotions à l’égard de votre être cher lorsque vous faites de nouvelles activités et faites de nouvelles connaissances. Si vos rituels vous laissent plus blessé que guéri, donnez-vous la liberté de faire des ajustements. C’est, après tout, votre propre deuil.