Ressources d’emploi aux conditions flexibles

En faveur du télétravail
Le télétravail est un arrangement de travail exceptionnel où l’employé exécute l’entièreté ou une partie du leur travail virtuellement ou à l’extérieur du lieu de travail traditionnel. De plus en plus, les employés canadiens, y compris les conjoint(e)s des militaires en réinstallations, sont en train de négocier des arrangements de télétravail mutuellement bénéfiques avec leurs employeurs. Le télétravail peut ouvrir des portes pour les conjoint(e)s devant laisser des emplois qu’ils ou elles aiment derrière eux et de maintenir le revenu sur lequel leurs familles comptent.

Avec le nombre d’employés en télétravail à la hausse, les conjoint(e)s de militaires pourraient envisager de présenter l’idée d’une carrière portable à leur employeur avant de remettre leur lettre de démission. Selon un rapport de Statistiques Canada, 11,2% des employés canadiens ont travaillé à partir de la maison à un certain étendu. En outre, Arcus Consulting Group a indiqué qu’en 2013, le nombre de Canadiens télétravaillant avait atteint 18%.

Si vous êtes confronté à quitter un emploi suite à une affectation, soyez proactif et débrouillard : informez votre employeur qu’il y des alternatives autres que la démission. Comme une conjointe résiliente l’a exprimé, « dans le pire des cas, il vous dira non. Même si c’est le cas, ça ne sera pas pire puisque vous quittiez déjà l’emploi à la base. »

Les Services aux familles des militaires (SFM) encouragent les conjoint(e)s à explorer la possibilité du télétravail viable en visitant WORKshift Canada – ils sont dans le domaine de la promotion, de l’éducation et de l’augmentation des programmes de travail flexibles à travers le pays. Carrières à partir de la maison
Vous avez pris la décision de travail à partir de la maison et commencé à explorer vous options en ligne. Immédiatement, vous découvrez qu’il y a des centaines d’invitations « devez riche rapidement » envahissant votre écran. Soudainement, trouver un emploi légitime à domicile devient une tâche ardue. Lors de l’évaluation des possibilités d’emplois virtuels, une bonne règle de base est que si l’emploi semble trop beau pour être vrai, il l’est probablement.

L’Employment and Education Centre, en collaboration avec l’Institut canadien d’éducation et de recherche en orientation (CERIC), ont mis en place une excellente ressource pour aider ceux qui se cherche un emploi à domicile au Canada d’explorer les possibilités d’emploi valables. Pour en apprendre plus sur les avantages et les inconvénients de devenir un employé virtuel, regardez cette formation Web hébergée par les SFM et Accenture Ottawa.