Personne soignante d’un militaire malade et blessé

Personne soignante d’un militaire malade et blessé

Thinkstock

Aidants naturels

Les personnes soignantes peuvent développer des symptômes comme l’usure de compassion, un traumatisme secondaire et/ou des traumatismes indirects, car elles subissent des répercussions en aidant les autres sans accorder la priorité à leur propre bien-être. Il existe un soutien destiné aux personnes soignantes qui font face à des difficultés et qui voudraient immédiatement parler avec quelqu’un. Les services sont offerts par le biais de la Ligne d'information pour les familles, du Programme d'aide aux membres des Forces canadiennes, du Service d'aide d'ACC, et du Programme pour les familles des vétérans – par le biais du Centre de ressources pour les familles des militaires de votre région.

Ressources pour les personnes soignantes
Une ressource au sujet des blessures liées au stress opérationnel (BSO) pour les aidants naturels est une ressource en ligne d’auto-éducation conçue pour les personnes soignantes et les familles de membres des FAC ou de vétérans aux prises avec une blessure de stress opérationnel (BSO). Cet outil d’éducation en ligne est le résultat d'un partenariat novateur entre Anciens Combattants Canada, les Services de bien-être et moral des Forces canadiennes, et le Centre de santé mentale Royal Ottawa (Le Royal).

Reconnaître les comportements dangereux
Les comportements dangereux sont nuisibles. Les militaires et les personnes soignantes devraient demander de l’aide immédiatement s’ils expérimentent les comportements dangereux suivants :
  • l’envie de s’infliger des blessures et/ou avoir des idées suicidaires;
  • l’incapacité de contrôler sa colère;
  • une tendance à trop dépenser;
  • devenir violent ou menaçant physiquement;
  • utiliser des substances pour surmonter ses difficultés;
  • conduire avec des facultés affaiblies;
  • être menacé (physiquement ou psychologiquement) par quelqu’un;
  • subir des activités sexuelles sans son consentement.
Conseils pour demeurer sain sur le plan émotionnel/psychologique
  • Trouver un ami ou un membre de la famille à qui parler, ou participer à un groupe de soutien comme le soutien aux familles par les pairs du SSBSO.
  • Trouver des ressources communautaires disponibles localement aux Centres de ressources pour les familles des militaires ou en appelant la Ligne d’information pour les familles au 1-800-866-4546.
  • Trouver un nouveau passe-temps qui aurait été mis de côté et essayer de l'incorporer à la routine quotidienne (comme lire, prendre un bain, faire de l’exercice, de l’artisanat, regarder son film préféré, etc.);
  • Obtenir de l’aide professionnelle d’un conseiller, d’un thérapeute, d’un chef religieux ou spirituel, ou d’un travailleur social si le stress, la tristesse ou l’anxiété semble être hors de contrôle.
Prévention de la violence familiale
Les blessures de stress opérationnel n’entraînent pas de violence familiale, mais cette dernière peut survenir dans tout domicile, à tout moment. La Campagne nationale de sensibilisation et de prévention de la violence en milieu familial des FAC explique en détail ce qu’est la violence familiale, et où trouver du soutien.
La violence familiale est un abus de pouvoir au sein d’une relation familiale, de confiance ou de dépendance. Elle comprend différentes formes de comportement violent comme : la violence émotionnelle, la violence psychologique, le harcèlement criminel, la négligence, l'exploitation financière, la destruction des biens, les blessures infligées à des animaux de compagnie, la violence physique, la violence sexuelle et l'homicide. Les personnes ayant vécu des comportements abusifs ressentent souvent de la peur et se sentent contrôlées.

Une relation est abusive si l’un ou l’autre des partenaires :
  • domine ou contrôle l’autre;
  • garde l’autre à l’écart;
  • critique, insulte, humilie ou dénigre l’autre;
  • endommage les biens de l’autre;
  • fait preuve d’une jalousie extrême ou est très possessif;
  • pousse, donne des coups, lance des objets, étrangle ou immobilise physiquement l’autre;
  • oblige l’autre à avoir des relations sexuelles;
  • contrôle l’autre financièrement.
 Où trouver de l’aide au sein des FAC :
  • équipe d’intervention en cas de crise familiale des FAC;
  • police militaire;
  • aumôniers;
  • services psychosociaux;
  • cliniques médicales;
  • PAMFC : 1-800-268-7708;
  • Ligne d’information pour les familles (24 heures sur 24, 7 jours sur 7) 1-800-866-4546.
 Où trouver de l’aide en dehors des FAC :
  • services d’urgence; police au 911;
  • Centres de ressources pour les familles des militaires;
  • abris;
  • services aux victimes d’actes criminels;
  • centres d’aide et de lutte contre les agressions sexuelles;
  • centres de service social ou familial;
  • Société de l’aide à l’enfance;
  • hôpitaux.