femme dans la neige
iStock

Combattre la déprime des Fêtes

À l’aube de la nouvelle année, la pandémie de COVID-19 continue d’ajouter une couche d’inquiétude et d’incertitude. Les rassemblements en famille sont déconseillés, et de nombreux Canadiens ressentent une pression financière après une année qui a entraîné pour certains une perte d’emploi et de revenus. À cela s’ajoute l’arrivée de l’hiver, la faible luminosité qui l’accompagne et l’apparition d’un trouble affectif saisonnier (TAS) chez certaines personnes.
 
Une ligne d’aide pour les personnes vivant du stress
 
Pour ceux qui ont des membres de leur famille dans les Forces armées canadiennes (FAC), cette situation est aggravée par la séparation habituelle due aux déploiements ou aux réinstallations, et par l’anxiété et le stress supplémentaires que cela occasionne, explique Jonathan Pratt, gestionnaire supérieur des services virtuels au sein des Services aux familles des militaires (SFM). Selon lui, la Ligne d’information pour les familles est une excellente ressource bilingue, confidentielle et personnelle pour les parents et les proches qui souhaitent discuter de leurs difficultés avec des conseillers qui comprennent leurs problèmes.
 
L’équipe de M. Pratt reçoit des appels de toutes les régions du Canada, ainsi que des États-Unis, de l’Europe et de partout où des militaires canadiens sont affectés. L’absence de membres de la famille se veut un élément propre au mode de vie militaire, et s’ennuyer de proches réinstallés ou affectés à un lieu à haut risque est un défi commun.
 
De nombreuses familles ont des questions sur la façon dont les FAC gèrent la pandémie pour ses membres. Selon la Société canadienne de psychologie, le stress et la peur associés à la  COVID-19 peuvent modifier les habitudes alimentaires et de sommeil, aggraver les problèmes de santé chroniques et entraîner une consommation accrue d’alcool, de tabac et d’autres drogues. « Si vous avez des difficultés ou des questions relatives au service militaire de l’un de vos proches, appelez la Ligne d’information pour les familles », de déclarer M. Pratt.
 
Le service est gratuit et vous pouvez prendre rendez-vous. « Nos conseillers sont tous formés et ce sont des gens formidables avec qui parler. Ils peuvent vous aider à élaborer des stratégies, vous orienter vers différentes ressources ou simplement vous écouter et être là pour vous lorsque vous êtes à bout », explique M. Pratt.
 
Nos conseillers peuvent vous proposer des mécanismes d’adaptation particuliers, comme limiter votre consommation de nouvelles et de médias sociaux, vous fixer des limites physiques ou émotionnelles, examiner vos horaires de sommeil, de repas et d’exercice, et vous éloigner de ceux-ci pour déterminer quels changements réalistes et durables peuvent être apportés.
 
« La plupart du temps, il s’agit de petits éléments intégrés à la journée qui aident au fil du temps », ajoute M. Pratt. Les conseillers se concentrent également sur votre santé mentale, laquelle peut être affectée par le TAS. « La dépression saisonnière n’est pas un mythe : c’est une réalité. »
 
« Il existe une croyance populaire selon laquelle il n’y aurait aucune zone grise entre avoir un problème de santé mentale ou non. Selon nous, il s’agit plutôt d’un continuum ou d’un spectre. »
 
Pour savoir si vous êtes aux prises avec la déprime du temps des Fêtes ou avec une maladie plus grave comme la dépression, qui peut mettre votre vie en danger, les SFM insistent sur l’importance de faire appel à un thérapeute ou à un professionnel de la santé mentale pour vous aider.
 
« Une personne peut se situer à divers points du spectre au cours de la journée, de la semaine ou du mois, selon les événements qui se produisent. »
 
Les séances virtuelles et téléphoniques de la Ligne d’information pour les familles n’ont pas de but fixe. « Nous n’avons pas de scénario préétabli que nous nous contentons de lire aux familles. Nous écoutons beaucoup et essayons de savoir ce qui se passe de leur côté. Qu’ont-elles essayé dans le passé? Sur quoi veulent-elles travailler aujourd’hui? »
 
La façon de gérer le stress et l’anxiété change d’une personne à l’autre; chercher de l’aide est le premier pas pour rétablir l’équilibre.
 
« Nous sommes là dans les moments difficiles où vous avez besoin d’une oreille attentive. En tout temps, sans exception, nous sommes prêts à vous aider à trouver des réponses aux questions liées à la vie militaire », explique M. Pratt.
 
Pour plus d’informations, visitez le site Web de la Ligne d’information pour les familles, appelez sans frais au 1-800-866-4546 ou envoyez un courriel à LIF@ConnexionFAC.ca.