Articles et informations sur le déploiement
CRFMG
Pour d'autres articles intéressants, consultez la liste au bas de cette page!

Articles et informations sur le déploiement

Trucs et astuces pour les adolescents et le déploiement

«Donc, on m'a dit aujourd'hui que je serai déployé dans quelques mois pour une tournée de 6 mois» n'est généralement pas ce qu'un conjoint / partenaire veut entendre. Ajoutez cela au fait que vous venez de commencer à vous installer dans votre nouvel emplacement parce que vous avez été affecté il y a 6 mois et que vous êtes loin de votre domicile précédent. Ensuite, jetez dans le mélange que vous avez des enfants; un préadolescent et un adolescent pour être exact. Ugh… comment allez-vous leur annoncer qu'un de leurs parents partira en déploiement pour 6 mois! Ok, respirez profondément … vous avez ça… nous avons ça… non?

Dire à vos adolescents que leurs parents seront loin de chez eux pendant des mois peut être la partie la plus facile de tout le déploiement. Mais, cela entraînera de nombreuses émotions différentes pour eux. En tant que parent, il est important de savoir à quoi pourraient ressembler ces émotions, comment y réagir et comment aider vos enfants à y faire face. Il peut y avoir des sentiments d'excitation pour le parent qui sera déployé (il attend peut-être cette opportunité depuis longtemps!). Ils peuvent être tristes, en colère, effrayés, incertains, stressés ou engourdis et ne pas vraiment savoir comment s'en sentir. Les préadolescents et les adolescents ne sont pas toujours les meilleurs communicateurs dans le meilleur des cas. Mais, quand vous êtes mis dans une situation là où vous n'avez aucun contrôle, cela aggrave tout. Être dans un endroit relativement nouveau, à la maison, à l'école, essayer de trouver son chemin, se faire de nouveaux amis, manquer son «ancien» endroit et ses amis, et ne pas se sentir toujours installé, juste pour avoir la vie bouleversée avec un autre changement, peut être vraiment dur avec tout le monde. En tant que parent, vous pouvez faire beaucoup pour soutenir vos enfants à travers un autre changement et leur montrer que tous les changements ne sont pas mauvais et qu'il y a toujours des opportunités grâce au changement. Ce peut également être un moment pour enseigner la résilience et la manière de s'adapter, qui seront des compétences permanentes qu'ils pourront utiliser à tout jamais.

Donner du temps et de l'espace pour absorber les nouvelles, poser des questions et parler de ce que le déploiement signifiera pour la famille est vraiment important. Il y a de fortes chances qu'ils aient beaucoup de questions pour le parent en déploiement auxquelles le parent ne pourra peut-être pas répondre tout de suite, et c'est correct. Soyez juste honnête avec eux sur le fait de ne pas savoir, mais partagez avec eux ce que vous savez (ce qui est approprié pour eux d'être conscients), et tenez-les au courant pendant que vous trouvez plus d'informations. Cela contribuera à renforcer la confiance dans la situation pour eux. Vous pouvez avoir un enfant qui a besoin de connaître chaque petit détail et un autre qui ne veut rien savoir. Ce qui est le plus important, c'est que les informations ne sont pas fournies pour les effrayer ou les inquiéter (ils peuvent déjà avoir des peurs et des soucis qu'ils n'ont partagés avec personne et nous ne voulons pas les ajouter). Soyez patient avec vos enfants (et entre vous) car c'est un processus que chacun suivra à son rythme.

Prendre le temps pour le parent en déploiement de passer du temps individuel de qualité avec chaque enfant individuellement peut aider à la fois le parent et l'enfant et faire en sorte que chacun se sente spécial. C'est un bon moyen de créer une bonne mémoire que l'enfant pourra conserver tout au long du déploiement. Faire quelque chose d'amusant, comme prendre des photos ou une vidéo, permettra à l'enfant et aux parents de se souvenir de ce moment quand ils se sentent tristes. Cela peut être utile lorsqu'ils se manquent. Avant le départ du parent, il éprouvera également une foule d'émotions et pourrait commencer à se retirer de la cellule familiale en préparation mentale de son départ. Cela peut être une période difficile pour tout le monde et les tensions peuvent être plus élevées que d'habitude, c'est normal. C'est là que la patience et la communication préalable sont vraiment payantes!

Il est important d'avoir des discussions sur ce que pourrait être la vie quand il y a un parent seul à la maison jonglant la maison, l'école, le travail, les activités parascolaires et les routines. La participation des enfants à ces discussions est une bonne chose car ils peuvent ressentir un sens des responsabilités et avoir leur mot à dire sur la façon dont les choses peuvent changer et comment ils peuvent intervenir et aider. Parler et redéfinir les responsabilités des tâches ménagères garantira que chacun joue son rôle et a quelque chose dont il peut s'occuper, en lui donnant un sentiment de contrôle, d'être utile et de se concentrer. Cela aidera également le parent seul à devoir en assumer encore plus! Les préadolescents et les adolescents sont plus que capables de s'acquitter de leurs tâches et responsabilités normales! Les impliquer leur permet de se sentir comme s'ils étaient propriétaires et font partie intégrante de la famille. Il est tout aussi important de définir ou de rappeler clairement à chacun les règles et les limites. Ce n'est certainement pas un moment où vous voulez hésiter sur ceux-ci et vous assurer de maintenir la cohérence! Les adolescents ont également besoin de structure (bien qu'ils ne soient pas d'accord!) et de routine pour aider à garder les choses organisées, car le chaos n'est utile à personne!

Une fois que tout le monde s'installe dans la nouvelle routine après que le parent a quitté pour son déploiement, il y a beaucoup de choses amusantes qui peuvent être faites pour rester occupé et connecté avec le parent déployé. Si votre enfant est écrivain ou aime être créatif, une suggestion serait de lui faire écrire un blog ou un journal de déploiement qui peut être partagé avec le parent déployé. Cela leur permettra d'être créatif et expressif, de se souvenir de ce qu'ils ont fait, de ce qu'ils ont ressenti et peut également être utilisé comme un outil de communication. Si la photographie les intéresse, un journal photo serait un excellent moyen de capturer des choses à partager avec leur parent aussi! Demander à chaque enfant de créer une boîte de mémoire de déploiement qui lui est propre est un autre excellent moyen de pouvoir partager le parcours et les souvenirs du déploiement avec leur parent lorsqu'il rentre à la maison.

En tant que parent à la maison, cela peut aussi être une période stressante pour vous. Donc, rendre les choses moins stressantes est la clé! Peu importe si vous utilisez des assiettes en papier une ou deux fois par semaine pour le souper et que vous sortez aux restos pour manger tous les vendredis soirs? Pourquoi ne pas laisser chaque enfant choisir et préparer le souper (ou préparez-le ensemble) pour la famille une fois par semaine? Cela peut signifier avoir des hot-dogs et du Kraft Dinner, mais c'est un repas de moins que vous devez cuisiner et cela leur enseignera une compétence et leur donnera également une responsabilité! Cela vous permettra de faire autre chose pendant qu'ils préparent le souper ou de vous donner un moment pour reprendre votre souffle. Ou, peut-être que cela vous donnera un moment pour planifier quelque chose d'amusant à faire avec vos adolescents qui les surprendra. Garder les choses routinières est super; mais parfois, sortir un peu plus de la norme est génial! Que diriez-vous de planifier un souper où vous utilisez la bonne porcelaine et utiliser des verres à vin en cristal ... habillez-vous et en faire une occasion, juste parce que vous le pouvez! Vos adolescents pourraient penser que c'est idiot au début, mais je serais prêt à parier qu'ils l'adoreront et cela créera un excellent souvenir! Les surprendre avec une boîte d'amusement individualisée juste pour eux qu'ils peuvent ouvrir comme un cadeau à Noël est une autre façon de garder les choses amusantes. Il n'a pas besoin de coûter cher à créer et n'a certainement pas besoin d'être exagéré. Mais, en leur offrant une friandise ou deux de leurs bonbons, chocolat ou croustilles préférés, un nouvel article de vêtement, des chaussettes amusantes, un livre, un coupon fait maison pour « une nuit sans corvées » ou une note personnalisée de vous seriez sûr de mettre un sourire sur leur visage. Planifiez des soirées cinéma où vous restez tous à la maison et regardez un film ensemble. Demandez-leur d'inviter leurs amis à se joindre à eux, cela les rendra heureux et vous donnera l'occasion de rester en contact avec qui ils sortent et peut-être aussi d'entendre des bavardages les plus récents!

Une autre façon de rester connecté et de rester occupé est de s'asseoir ensemble pour planifier des excursions d'une journée. Demandez à chaque personne de choisir une destination qui l'intéresse et de planifier la journée ensemble. Les promenades en voiture sont un excellent moyen d'avoir des conversations, d'écouter de la musique et de laisser disparaître certains des facteurs de stress. Si la réduction des coûts est importante, préparez un pique-nique ensemble.

Il ne s'agit pas seulement de l'absence d'un parent qui peut être difficile; c'est aussi le retour à la maison qui peut créer un peu de bouleversement dans la vie de votre adolescent. Ils se sont peut-être habitués aux choses et ont géré le déploiement avec peu de difficultés, mais maintenant leur parent déployé rentre à la maison. Le retour à la maison peut être une période bouleversante remplie d'anticipation, d'excitation, de nervosité, d'anxiété, de peur et de stress. Après tout, cela fait 6 mois ou plus depuis qu'ils ont vu leur parent et tant de choses se sont passées! Vos adolescents ont grandi, physiquement, mentalement et émotionnellement, et ont changé. Le parent déployé a lui aussi subi des changements… comment va-t-on pouvoir se retrouver, ça va être bizarre! Ce sont tous des sentiments parfaitement normaux. Il faudra un peu de temps pour se connaître à nouveau et rétablir les liens en personne. Parfois, cet ajustement peut prendre des semaines ou des mois pour se normaliser. Il est important d'avoir des voies de communication ouvertes avec vos enfants, même s'ils ne veulent pas parler, en leur donnant la possibilité d'avoir votre temps et votre attention; vous pourriez être surpris qu'ils commencent à parler! Si vous vous inquiétez de la façon dont vos enfants se débrouillent, j'ai énuméré quelques excellentes ressources ci-dessous.  

Rester connecté avec vos adolescents pendant déploiement est important car aussi difficile que cela puisse être pour un adulte, c'est tout aussi difficile, voire parfois plus difficile, pour vos adolescents. Leur donner la possibilité d'être simplement eux-mêmes, de parler, de s'exprimer et de s'amuser est vraiment important. Montrer l'exemple pour leur apprendre qu'ils sont forts, capables et résilients est une compétence qu'ils emmèneront avec eux partout où ils iront dans la vie. La vie peut être difficile quand on est adolescent; ainsi, prendre le temps de rester connecté, être patient, leur montrer comment s'adapter pour être résilient et leur enseigner des compétences de vie aidera, espérons-le, à rendre leur vie d'adolescent parfois dramatique un peu plus facile et plus amusante, même pendant un déploiement.

Ressources utiles:
Coordonnatrice des services de déploiement - gmfrcdeployment@gmail.com
Prévention, soutien et intervention - gmfrmentalhealth@gmail.com
Ligne d'information pour la famille - 24/7, bilingue - 1-800-866-4546
Jeunesse, J'écoute - 1-800-668-6868 ou texte: CONNECTEZ-vous au 686868
Ligne de texte de crise pour les enfants et les jeunes militaires - Texte: CAFKIDS au 686868



 

ÉDITIONS PRÉCÉDENTES:

Vous avez du courrier
Boîte de souvenirs de déploiement