Les histoires d inspiration

Les histoires d'inspiration



Q: Quel a été le moment fort de votre carrière dans les FAC pour vous et votre famille?
 
R: Les voyages étaient importants pour notre famille, donc les points forts pour nous étaient les voyages et les affectations. Nous avions un OUTCAN où je travaillais pour l'OTAN en Allemagne, donc cette expérience était unique.
 
Mon temps sur la ligne de vol était également très important pour moi. Être immergé avec des gens tout le temps était incroyable. J’ai également apprécié les enquêtes sur les droits de l’homme car c’était une passion sous-jacente que je n’avais pas découverte en moi.
 
Q: En guise de suivi, quel a été jusqu'à présent le point culminant de votre vie de famille vétérane?
 
R: Un rythme plus lent. C’est le moment fort pour moi. Il suffit de tout ralentir et de passer plus de temps ensemble. C’est vraiment agréable de s’arrêter et de sentir les roses.
 
Q: Qu'avez-vous fait pour vous assurer que votre libération a été réussie?
 
R: La première chose que j'ai faite a été de lire le Guide de transition. C'est un très bon guide qui vous indique sur quoi vous concentrer et quand. J'ai contacté les gens et les ressources quand j'en avais besoin. J'ai également regardé la vidéo de transition sur le DLN. Je me suis assuré que je savais ce que je devais faire et je me suis donné suffisamment de temps pour le faire.
 
Q: Existe-t-il des ressources qui vous ont vraiment aidé à traverser votre libération?
 
R: Le Guide de transition, absolument. Le site Web des Anciens Combattants m'a été très utile parce que je poursuivais mes études. La rédaction d'un curriculum vitae était quelque chose pour laquelle j'avais besoin d'aide, et l'aide était facile à obtenir.
 
Il était également utile d'avoir de nombreuses options pour parler aux gens. J'ai le CRFM pour une option familiale et le Centre de transition pour la partie pratique. Vous avez tout un réseau autour de vous une fois que vous avez réellement commencé à parler aux gens.
 
Q: Si vous pouviez donner un conseil aux membres libérés et un autre aux membres de la famille, quel conseil diriez-vous?
 
R: Pour les membres, ne laissez pas cela à la dernière minute. Découvrez ce que vous devez faire six mois à l'avance. La pièce la plus importante est de prendre votre temps. Donnez-vous le temps de vous installer dans votre nouvelle vie. Je suis passée d'un mode de vie allant de l'avant, à un besoin soudain de comprendre ce qui était important pour moi. Le ralentissement a été la partie la plus difficile et la plus gratifiante de cette retraite.
 
Pour les familles - communiquez. Communiquez vraiment. Je repense au briefing Psychological Aspects of Release au SCAN - ce manuel était vraiment important dans notre famille. Identifiez vos attentes en tant que famille et ce que les membres de la famille doivent faire lorsqu'ils se sentent exclus du processus de [libération].