Le leadership au féminin

Le leadership au féminin Journée internationale des femmes


Cette année, c’est sous la thématique Leadership au féminin : pour un futur égalitaire dans le monde de la COVID-19, que l’ONU Femmes a déployé ses efforts pour la réalisation de la journée internationale du droit des femmes. Le leadership au féminin est un terme parfois mal compris et encore souvent mal perçu. En quoi est-il si différent du leadership tout court ? 

Selon Janie Duquette, spécialiste du leadership au féminin, il est faux de croire que pour être leader dans son milieu, une femme doit se comporter comme un homme. C’est par l’authenticité, l’empathie, l’intuition, la créativité et l’écoute que la femme saura se démarquer. Assumer sa féminité et la mettre à l’avant est également essentiel.

C’est aussi la vision de Mme Isabelle Gauthier, directrice générale du CRFM de Bagotville, qui nous partage que:
« Le leadership au féminin commence d’abord et avant tout par un travail sur soi : s’affirmer en tant que leader tout en conservant son authenticité pour gagner en influence, et ce, tout en gardant un bon équilibre vie professionnelle et vie familiale ».

La Major Kristen Cohen, chef contrôleur circulation aérienne, appui également ces propos en affirmant que:
« Trois leaders qui m’inspirent aujourd’hui sont : la LGén. Frances Allen, CAF ; Michelle Obama et Jacinda Ardern, première ministre de la Nouvelle-Zélande. Les trois femmes dirigent avec compassion et gentillesse, mais sont résilientes, ont une voix et sont confiantes dans la prise de décisions difficiles. Elles sont la preuve que nous pouvons être à la fois empathiques et fortes. »[2]

Pour sa part, Mme Nadine Belley-Traoré, coordonnatrice des communications du Cmdt de l’Ere, 3e Escadre, exprime bien que le leadership féminin se compose d’atouts très positifs qui sont pourtant perçus négativement:
« Pour moi dans sa plus belle expression ce concept réfère à des valeurs positives d’écoute, d’ouverture, d’inspiration et de communication. Des caractéristiques souvent dites “féminines” et qui ont, aux fils du temps, été utilisées comme un frein pour expliquer le peu de femmes dans des postes d’autorité et/ou de pouvoir. »

En tant que femme gravitant autour du mode de vie militaire, il est essentiel de mettre en lumière les qualités uniques que vous avez développées en réaction à votre réalité. Pour joindre les forces ou pour choisir d’unir sa vie à un ou une militaire, il faut beaucoup d’amour, mais également une personnalité unique. Les déménagements fréquents, les horaires atypiques et les absences prolongées tout en étant loin de vos ressources ajoutent une charge sur vos épaules.

En plus de ces contraintes, avouons-le, la dernière année n’a pas été de tout repos. Aujourd’hui, nous souhaitons vous dire merci pour tout ce que vous faites et également vous rendre hommage en soulignant votre résilience, votre débrouillardise, votre indépendance et votre leadership. Ces forces, même si vous ne les voyez pas toujours, vous accompagnent au quotidien. Il n’est pas nécessaire d’être parfaite, il suffit d’être vous et de faire de votre mieux chaque jour ! Ne perdez jamais de vue votre authenticité qui fait de vous la femme merveilleuse que vous êtes !



 

Le leadership au féminin à travers les yeux de Mme Nadine Belley-Traoré, Coordonnatrice des communications du Cmdt de l’Ere, 3e Escadre.


J’aime beaucoup le terme leadership au féminin ! Je trouve qu’il donne une autre dimension au mot leadership qui est utilisé à toutes les sauces. Pour moi dans sa plus belle expression ce concept réfère à des valeurs positives d’écoute, d’ouverture, d’inspiration et de communication. Des caractéristiques souvent dites « féminines » et qui ont, au fil du temps, été utilisées comme un frein pour expliquer le peu de femmes dans des postes d’autorité et/ou de pouvoir. Aujourd’hui, ces qualités sont mises de l’avant comme étant parmi les meilleures manières de réussir à motiver et à guider positivement les gens et les changements nécessaires pour améliorer notre société en plus d’identifier les femmes comme d’excellentes dirigeantes.

Je trouve difficile et à la limite prétentieux de se proclamer leader, ainsi c’est avec beaucoup d’humilité que je vous partage ma vision du leadership. Pour moi, il s’agit surtout d’être passionnée et de chercher à communiquer cette passion aux autres. De vouloir sincèrement améliorer les choses et de le faire collectivement, donc en inspirant les gens à chercher aussi à devenir meilleur et à mieux faire. Il s’agit de faire preuve de courage pour suivre ses convictions et faire preuve de respect et d’empathie.

J’ai été inspirée tout au long de ma vie par une femme exceptionnelle. Une femme forte, aux convictions politiques, sociales et morales axées sur l’égalité et l’équité. Cette femme c’est, ma mère. Ardente militante féministe, elle m’a enseigné à travers ses paroles, mais surtout à travers ses gestes et ses luttes, l’importance de prendre sa place et de faire le bien. Elle m’a enseigné que le privé est politique et donc de commencer par être un agent de changement à la maison. Je garde donc en tête ses enseignements pour maintenir l’équilibre dans ma vie personnelle et professionnelle.

Je ne sais toujours pas, même après ma longue réflexion pour écrire ce texte, si je suis réellement une leader féminine, mais ce que je sais sans aucun doute, c’est que j’aime les gens et sentir que je peux contribuer à ma communauté. Je sais également que je suis une passionnée et que je souhaite partager cette passion avec les gens autour de moi afin de faire, le plus souvent possible, une différence positive dans les plus petits et les plus importants moments de la vie.

↩️Retourner au haut de la page



 

Le leadership au féminin à travers les yeux de la Major Kristen Cohen, chef contrôleur circulation aérienne, 3 Escadron de soutien aux opérations, BFC Bagotville.


Le leadership n’est pas spécifique au genre, bien qu’il existe certaines différences dans les traits et les qualités de base des femmes dirigeantes qui, sans surprise, nous distinguent. Pour moi, les leaders exceptionnels (hommes et femmes) incarnent trois qualités distinctes. Premièrement, ils sont confiants et excellent dans leur domaine, ce qui leur vaut la crédibilité et le respect dont ils ont besoin pour prendre des décisions difficiles.
 
Deuxièmement, ils sont de remarquables communicateurs, à la fois dans leur capacité à transmettre des messages et à motiver, mais surtout dans leur capacité à écouter. Enfin, les leaders exceptionnels sont altruistes et mettent toujours leur prochain en premier. Pour la première qualité, je crois que les hommes et les femmes en font autant l’un que l’autre pour maintenir leurs compétences professionnelles et devenir un maître dans leur domaine. Cependant, je dirais que la plupart des femmes dirigeantes incarnent très naturellement et sans effort les deux dernières de ces qualités. Tout au long de ma carrière, j’ai eu la chance de servir avec et pour des femmes leaders vraiment exceptionnelles qui m’inspirent à ce jour. 
 
Le sport est entré dans ma vie à un très jeune âge. Sans hésitation, le sport a façonné mon style de leadership et mon approche de la vie en général. Au fil des ans, cela m’a appris la valeur du travail acharné, du dévouement, de la confiance, de l’altruisme, de l’engagement et, surtout, de l’importance du travail d’équipe. Comment est-ce que je perçois mon propre style de leadership ?
 
 J’aime croire que je suis empathique et que je fais de mon mieux pour donner la priorité à mes employés et à leurs familles, tout en favorisant une culture de confiance et de travail d’équipe. Même si je ne fais pas toujours les choses correctement, je me fais une priorité de connaître mon personnel. Cela me permet de les guider dans leur propre croissance personnelle et professionnelle, tout en atteignant les objectifs de l’équipe. Pour moi, la plus grande récompense en tant que leader d’une équipe est d’observer la croissance et le changement à l’intérieur ; la croissance de nos membres, autant que ce que nous accomplissons ensemble en équipe.  
 
Trois leaders qui m’inspirent aujourd’hui sont : la LGén. Frances Allen, CAF ; Michelle Obama et Jacinda Ardern, première ministre de la Nouvelle-Zélande. Les trois femmes dirigent avec compassion et gentillesse, mais sont résilientes, ont une voix et sont confiantes dans la prise de décisions difficiles. Elles sont la preuve que nous pouvons être à la fois empathiques et fortes.
 
Le leadership exige des sacrifices : dans notre vie personnelle, familiale et professionnelle. Trouver l’équilibre entre ces sacrifices est un défi permanent qui exige beaucoup de patience, de confiance et une dose de cran. Par-dessus tout, nous devons faire de notre mieux pour que, quel que soit le sacrifice que nous faisons, notre équipe et nos familles sachent que nous les soutenons. Comment équilibrer ma semaine de travail et être maman de deux enfants extraordinaires ?
 
Heureusement, je suis entourée d’officiers et de sous-officiers supérieurs qui sont des LEADERS. J’ai la chance de partager ma vie et d’être soutenue par mon plus grand modèle, mon conjoint. J’ai une communauté d’amis et de famille qui sont toujours de mon côté. Et enfin, ma mère m’a appris que je ne devais jamais me prendre trop au sérieux et ne jamais cesser de sourire ; ces deux apprentissages m’ont bien servi et je ne cesserai jamais de les appliquer.
 
« J’ai appris que les gens oublieront ce que vous avez dit, les gens oublieront ce que vous avez fait, mais les gens n’oublieront jamais comment ils se sont sentis grâce à vous. » — Maya Angelou


↩️Retourner au haut de la page



Le leadership au féminin à travers les yeux de Mme Isabelle Gauthier,  Directrice du Centre de ressources pour les familles de militaires (CRFM) de Bagotville

J’ai toujours perçu mon travail comme un investissement dans mon savoir-être, mon savoir-faire et mon devenir. Conséquemment, mon leadership se reflète à travers la place importante que prennent les membres de mon équipe. D’ailleurs, je dis toujours à chaque personne qui joint cette magnifique équipe qu’elle est sélectionnée pour les couleurs qu’elle peut apporter dans l’évolution de notre organisation. Dès le départ, il m’est important de faire savoir à chaque personne l’importance de son implication dans ce que nous sommes et où nous voulons être.

Quand on me demande quel est mon parcours, je réponds que ce qui fait la directrice que je suis aujourd’hui, c’est le résultat de la communication, de la franchise, de l’écoute et de la confiance entretenues quotidiennement avec les gens qui m’entourent. Ces personnes me nourrissent généreusement de tout le savoir nécessaire à la réalisation de mon mandat. En tant que femme en position de leadership, ce savoir est primordial puisque la crédibilité d’une femme est encore de nos jours, souvent mise à l’épreuve. 

Une femme à la tête d’une organisation est souvent associée à l’image de la bonne mère de famille qui prend soin naturellement des gens autour d’elle. Il est vrai que les qualités d’empathie, de bienveillance et d’écoute sont généralement attribuées aux femmes, et ces attributs permettent de gagner rapidement la confiance des gens. À la tête d’une équipe, ces qualités facilitent les échanges et le partage d’idées, favorisant ainsi la créativité et l’harmonie.
 
La crédibilité et le leadership d’une femme s’appuient sur la façon dont elle est perçue. Non pas par le poste qu’elle occupe, mais par la posture qu’elle adopte. Sa capacité à guider et à gérer des gens ne s’obtient pas à coup d’autorité, mais relève plutôt de sa capacité à définir un objectif clair et une façon de l’atteindre par la communication et la mobilisation : rester ferme sur le fond, tout en étant souple dans la forme.
 
Le leadership au féminin commence d’abord et avant tout par un travail sur soi : s’affirmer en tant que leader tout en conservant son authenticité pour gagner en influence, et ce, tout en gardant un bon équilibre vie professionnelle et vie familiale. 

↩️Retourner au haut de la page